LOGEMENT : Fonhab et Acoprim opérationnelles en 2019

    31
    Le ministre de l'Habitat, le Pr Kokoniangi

    Plus de 10 millions de logements décents font défaut en RDC, singulièrement à Kinshasa. Le gouvernement a la solution. Il a, en effet, obtenu du Parlement des crédits additionnels pour créer le Fonds National de l’Habitat, Fonhab, et l’Agence Congolaise de Promotion immobilière, Acoprim.
    Selon, le «Rapport relatif à l’examen et à l’adoption du projet de loi de finances de l’exercice 2019 » émanant de la commission Ecofin et bonne gouvernance du Sénat, «l’Assemblée nationale a apporté des modifications dans les prévisions des dépenses concernant les rubriques ci-après : Transferts et interventions de l’Etat +8.119.628.410 FC. ; Equipements -20.598.256.629 FC». Le montant d’accroissement de la rubrique Transferts et interventions de l’Etat, 8.119.628.410 FC, soit 4.645.627,88 USD au taux budgétaire de 1747.8 FC le dollar, est essentiellement destiné aux interventions économiques en faveur du Fonds National de l’Habitat et de l’Agence Congolaise de Promotion immobilière.
    Selon le ministre de l’Urbanisme et habitat, Joseph Kokonyangi, le budget en recettes des deux structures sont de l’ordre de 1.514,76 milliards de FC environ 867 millions de dollars. Il sied de rappeler que le gouvernement a, en effet, adopté, le 2 octobre 2018, au cours de sa 17ème réunion extraordinaire, les deux projets de décret portant création, organisation et fonctionnement respectivement de deux établissements publics dénommés Fonds national de l’Habitat (FONHAB) et Agence congolaise de promotion immobilière(ACOPRIM). Dans le budget 2019, le ministère de l’Urbanisme et Habitat a été crédité de 11.665.917.219 FC alors qu’il avait sollicité 14.225. 388.280 FC
    PALM

    Pas de commentaire