LIGUE PROVINCIALE DE BASKET-BALL DE KINSHASA : Une saison blanche en perspective

19
L'équipe de Delta (rouge) contre celle de Terreur (blanc), lors du Championnat de 2ème phase de la ligue provincial de basketball de Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Ligue Provinciale de Basket-ball de Kinshasa (LIPROBAKIN) est confrontée à de très sérieux problèmes liés à la révision de la tarification au niveau de la Fédération de basket-ball du Congo (FEBACO). C’est, semble-t-il, ce qui empêcherait le démarrage du championnat pour la saison sportive 2017-2018. C’est ici où les « Romains » s’empoignent. D’un côté, les équipes, qui n’entendent pas céder aux injonctions de la FEBACO, et de l’autre côté, cette dernière, qui s’en tient à ses injonctions.
Finalement, c’est le basket-ball qui pourrait en pâtir. Car il y a risque, pour la LIPROBAKIN, de connaître une saison sportive blanche. Il appartient donc aux uns et aux autres de mettre un peu d’eau dans leurs vins pour sauver ce qui peut l’être, estiment les amoureux de la balle au panier. A ce sujet, Boni Mwawatadi Banjila Shibondo, le président de la FEBACO, a promis de réunir son staff pour débattre du problème en vue d’une solution idoine. Jusqu’au moment où Le Maximum mettait sous presse, aucun écho n’est parvenu à la rédaction du n° 10 de l’avenue Dima, au siège de la FEBACO.
Nombre de friands de la balle au panier estiment que l’on doit faire confiance au patron du basket-ball rd-congolais. Pour ce mécène qui se consacre depuis des lustres à cette discipline sportive, il est hors de question de la voir sombrer dans la confusion. C’est son honneur qui est en jeu.
SOS en faveur de Mozingo

Le Maximum profite de cette occasion pour lancer un SOS en direction de toute la famille du basket-ball rd-congolais, en général et kinois, en particulier, pour une assistance en faveur de l’entraîneur Emile Mozingo Monga Maluku « Mozin », ancien directeur technique des équipes nationales. Le technicien est cloué au lit depuis quelques mois suite à une maladie qui l’a éloigné des milieux sportifs de la capitale.
Un appel pathétique est lancé en vue de sauver la vie de ce grand cadre technique de basket-ball, adulé, jadis, par tout le monde.
Au moment où le bi-hebdo était sous presse, nous apprenions la visite projetée par le président de la FEBACO, Boni Mwawatadi Banjila Shibondo, accompagné des membres de son Bureau, au domicile de l’entraîneur Mozin dans la commune de Kalamu. Une démarche louable et opportune. N’est-il pas le n° 1 du basket-ball rd-congolais qui a fait le bonheur des jeunes et autres admirateurs de cette discipline sportive en RDC?
HERMAN MALUTAMA

Pas de commentaire