LE PROCESSUS ELECTORAL AU KWILU : Réunion du Comité de Coordination Provincial pour la Sécurisation « CCPSE »

20
Réunion sur la sécurisation des élections à Bandundu

En perspective de la convocation de l’électorat et de l’ouverture des Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) par la CENI, une réunion du Comité de Coordination Provincial pour la Sécurisation du Processus Electoral « CCPSE », s’est tenue le lundi 18 juin 2018 en la salle de réunion du Gouvernorat de la province du Kwilu, la « Maison Blanche ».
Présidée par le gouverneur Balabala Kasongo Michel, président du Comité de Coordination Provincial pour la Sécurisation du Processus Electoral « CCPSE », la réunion était consacrée essentiellement à la sécurisation du processus électoral.
Dans le mot introductif prononcé à cette occasion, le gouverneur Balabala a informé les participants du fait que les élections auront lieu à la date fixée par la CENI. Et que les parties prenantes doivent s’y préparer dans un climat apaisé.
Intervenant à son tour, Jean-Robert Muyense, Secrétaire Exécutif Provincial (SEP) de la CENI Kwilu et Vice-président du CCPSE a axé son intervention sur trois points : la collaboration entre la CENI et la Police Nationale Congolaise ; la convocation de l’électorat et l’ouverture des Bureaux de Réception et de Traitement des Candidatures par la CENI ainsi que la sécurisation du personnel, des infrastructures et matériels de la CENI.

Les actions préventives devraient être menées afin de faire intervenir les communautés à travers la société civile en collaboration avec la PNC, par les échanges d’informations pour contribuer efficacement à la réduction des risques d’escalade de violences liés au processus électoral. A cet effet, la société civile est bien placée pour jouer un rôle déterminant en police administrative (prévention, réduction des violences par des dialogues intercommunautaires, la sensibilisation de la population à la base et l’identification des menaces).
Le SEP a exhorté l’autorité provinciale à faire le plaidoyer auprès des autorités centrales de Kinshasa pour obtenir la dotation de la PNC en moyens logistiques (véhicules) pour leur permettre d’être opérationnel dans les 2 villes et les 5 territoires du Kwilu. Ils ont été recyclés en Gestes et Techniques Professionnelles d’intervention (GTPI) mais sans moyen, ils ne seront pas efficaces.
S’agissant de la sécurisation du personnel, du matériel et des bureaux de la CENI avant, pendant et après les scrutins, le SEP a évoqué l’article 5 de la Loi organique n° 13/012 du 19 avril 2013 modifiant et complétant la loi organique n° 10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante, qui stipule que « le siège de la CENI et ses bureaux de représentation provinciale et locale sont inviolables ». Quel que soit le motif, le matériel de la CENI et ses bâtiments ne peuvent pas être attaqués.
Le Commissaire Provincial de la PNC Kwilu, Président du CPO et Membre du CCPSE a, de son côté, abordé les faits sécuritaires susceptibles d’influer sur le bon déroulement du processus électoral dans la Province du Kwilu.
Il faut noter que cette réunion importante a connu la participation, outre les membres du CCPSE, des membres du Bureau de l’Assemblée Provinciale, les Ministres Provinciaux, le Maire de la ville, les Bourgmestres des communes, les membres du CPO et les Chefs d’Antennes de la CENI Kwilu.
JMK

Pas de commentaire