LA COMMISSION PAIX ET SECURITE DE L’UA A LA CENI : Smail Chergui exhorte à la mobilisation pour la réussite du processus électoral

    7
    M. Chergui, à l'épreuve de la machine à voter

    Aussitôt revenu de Dar es Salaam en Tanzanie où il a supervisé les activités logistiques opérationnelles liées à la réception et au déploiement des engins roulants destinés aux opérations électorales du 23 Décembre 2018, le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), entouré des membres du bureau présents à Kinshasa, a échangé au siège de la CENI, vendredi 09 novembre 2018, avec une délégation de la Commission paix et sécurité de l’Union Africaine conduite par Smail Chergui, le commissaire en charge de la Paix et Sécurité de cette l’organisation continentale.
    Corneille Nangaa a saisi cette opportunité pour expliquer en détail l’évolution du processus électoral. Pour lui, toutes les étapes du calendrier sont respectées et son institution est plus que jamais déterminée à organiser les bonnes élections cette année, rapporte une dépêche de l’administration électorale.
    Soucieux de l’organisation d’élections apaisées en RD Congo, Smail Chergui, qu’accompagnait Catherine Samba Panza, a voulu obtenir des éclaircissements sur l’utilisation de la Machine à voter, la logistique électorale et le financement des élections. L’envoyé de l’Union Africaine a, en outre, soulevé aussi quelques défis notamment l’insécurité dans la partie Est du pays et la maladie à virus Ebola.
    Le président de la CENI, démonstration à l’appui, a expliqué le fonctionnement de la Machine à voter qui sert tout simplement à imprimer le bulletin de vote. Le dépouillement est manuel et s’effectuera devant témoins et observateurs. S’agissant des autres défis, le gouvernement de la République a déjà pris des dispositions nécessaires que tant sur le plan logistique, financier, sécuritaire que sanitaire.
    Union africaine rassurée
    Après toutes ces réponses, la délégation de l’Union Africaine a expérimenté la machine à voter jusqu’au dépouillement des bulletins. Cette nouvelle technologie électorale RD Congolaise permet à coup sûr d’alléger les opérations de vote et offre plus d’avantages que d’inconvénients, a estimé Smail Chergui.
    S’exprimant devant la presse, l’Envoyé Spécial de l’Union Africaine a invité les acteurs politiques congolais à se mobiliser davantage pour la réussite du processus électoral congolais.
    JMK

    Pas de commentaire