LA CENI DEFIE SES DETRACTEURS A KINSHASA : La machine à voter à la portée des tous du 11 au 15 septembre 2018

    48
    Curieux, devant la machine à voter, Place des Evolués

    Alors que des voix s’élèvent pour appeler à un débat public et télévisé pour lever tout doute sur la machine à imprimer les votes des électeurs qui sera utilisé lors des scrutins combinés du 23 décembre 2018, la centrale électorale prend les devants. A la faveur du « Café d’affaires univers TPE-PME » organisé par « Facilitations-Services-Events » à la Place des évolués dans la commune de la Gombe, la CENI qui y participe en qualité d’invitée met l’ingénierie de fabrication Sud-Coréene à l’épreuve des populations de la capitale. Tout au moins, celles qui n’ont pas encore eu l’occasion d’expérimenter cette machine accusée de tous les maux d’Israël, sans discernement ni preuves d’aucune sorte, du reste.
    « L’impact économique sur l’utilisation de la machine à voter, cas des élections du 23 décembre 2018 » est le thème central qui sera traité par la CENI à ces assises qui se tiennent durant 5 jours dans l’un des lieux publics très prisé et visité par des Kinois.
    Organisée du 11 au 15 septembre 2018, cette activité foraine offre ainsi à la CENI l’opportunité d’y déployer 3 machines à voter et une équipe constitué d’un personnel pour la sensibilisation des électeurs qui fréquentent ce lieu. Placée à côté de l’Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe, de la Banque Centrale du Congo, du Collège Boboto et d’autres institutions de la République, le ‘’Café d’affaires’’ de la Place des évolués offre ainsi l’opportunité à quiconque d’expérimenter la nouvelle innovation dans le processus électoral RD congolais : la machine à voter.
    Le stand de la CENI a attiré du monde bien avant le lancement officiel de l’activité par les officiels invités pour la circonstance. Les photographes habitués de la Place des évolués ont été les premiers à expérimenter la machine à voter. L’un d’eux, après avoir effectué son vote s’est écrié en lingala : ‘’Po na nini, bazali kokosa biso na ba médias. Bord yango nde oyo ? Eza pasi te pe namoni candidat na nga pe na voter ye. Batika kokosa biso’’, ce qui se traduit par ‘’ pourquoi on nous ment à travers les médias. C’est ça la machine à voter ? Mais ce n’est pas difficile, je vois mon candidat et je vote pour lui. Qu’on cesse de nous mentir’’.
    La CENI espère qu’à travers cette exposition, un grand nombre des Kinois qui ont des activités ou qui étudient ou encore de passage à la Gombe auront l’occasion d’expérimenter ce nouveau dispositif de vote. La machine à voter est véritablement à la conquête des principaux milieux de forte affluence de la population à Kinshasa.
    Pour rappel, plusieurs lieux publics de Kinshasa ont déjà été touchés par la sensibilisation sur la machine à voter. Parmi ces lieux, le marché de la Liberté dans la commune de Masina, le Rond-point Super Lemba, la Place Sainte Thérèse à Ndjili, la tribune du Boulevard Triomphal en face du Palais du peuple, Kintambo Magassin, le marché Gambela dans la commune de Kasa Vubu, quelques ports à Kingabwa, … sans compter les nombreuses activités qui se déroulent aussi bien dans les salles fermées que dans des églises telles que la Paroisse catholique Saint Joseph à Matonge ou divers endroits où la CENI est invitée.
    JMK

    Pas de commentaire