KINSHASA – NEW DELHI : Le volume d’échanges commerciaux a doublé

    14
    NEW DELHI, NOV 10 (UNI):- External Affairs Minister Sushma Swaraj meeting Leonard She Okitundu, Vice Prime Minister and Minister of Foreign Affairs of Democratic Republic of Congo in New Delhi on Friday. UNI PHOTO- 15U

    Kinshasa et New Dehli ont convenu de renforcer les relations bilatérales et opérer une réorientation stratégique pour une coopération Sud-Sud, triangulaire et concrète avec des partenaires respectueux de la souveraineté des Etats et de la politique de non-ingérence, renseigne une source proche du vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et coopération régionale, Léonard She Okitundu, qui a regagné Kinshasa samedi dernier au terme d’une mission de 4 jours à New Delhi en Inde, à l’invitation de son homologue indien.
    A cette occasion, il a été question de revisiter les rapports de coopération bilatérale entre les deux pays dont le flux des échanges commerciaux a connu une évolution spectaculaire, d’après les statistiques récentes, passant, en 4 ans, de 167 à 415 millions de dollars US. Dans ce cadre, la RDC, par son chef de diplomatie, a remercié l’Inde pour son vote au Conseil international des droits de l’homme de Genève qui a fait de la RDC membre permanent de cette organisation onusienne.
    De son côté, l’Inde a salué le soutien de la RDC sur son dossier à la CIJ (Cour internationale de la Justice). Un soutien mutuel qui a poussé les deux pays à convenir de tenir une première Commission mixte à une date qui reste à fixer en 2018. A l’issue de cette mission le chef de la diplomatie congolaise a transmis à son homologue indien une invitation à visiter la RDC, ainsi que celle du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, destinée au Premier ministre indien, M. Modri.
    Par ailleurs, le ministre indien des Affaires étrangères a informé son homologue congolais de l’existence d’un fonds de l’ordre de 100 milliards USD disposés dans le cadre du partenariat INDE-AFRIQUE et que la RDC était éligible à ce fonds. Un autre fonds de 600 millions USD est aussi disposé par New Delhi pour un soutien aux initiatives économiques en faveur des individus en Afrique. La RDC a promis de se mettre en course pour bénéficier de ces fonds à travers des initiatives publiques et privées.
    Sur le plan économique, She Okitundu a reçu la confirmation du gouvernement indien à finaliser la construction des centrales hydroélectriques de Katende (64 mégawatts) dans la province du Kasaï central et celui de Kakobola (10.5 mégawatts), province du Kwilu. Pour ce faire, une ligne de crédit de l’ordre de 34 millions USD a été consentie pour boucler Katende, tandis qu’en ce qui concerne Kakobola dont les travaux sont exécutés à 63%, un fonds de 109 millions USD a été alloué par New Delhi pour la construction des lignes de transport d’énergie et des réseaux associés.
    Les deux parties se sont félicitées de la coopération fructueuse entre les deux les pays, particulièrement la RDC qui trouve à l’Inde le modèle d’une coopération pragmatique, fructueuse et exemplaire. L’Inde a sollicité de la RDC la mise en place d’un mécanisme de protection des investissements indiens. Kinshasa s’est engagé à cette fin.
    P.L. AVEC AGENCES

    Pas de commentaire