INSECURITE EN ITURI : Les égorgeurs de Djugu appréhendés

120
Groupe d'égorgeurs de Djugu présentés au public

Ils tuent et incendient des habitations en territoire de Djugu dans la province de l’Ituri depuis la fin de l’année dernière. En se donnant les apparences de « combattants Lendu ». Mais ils ne le sont pas : deux vices-premiers ministres en chargé de l’Intérieur et Sécurité ont effectué le déplacement de la jeune province de l’Ituri issue du démembrement de l’ex. province Orientale pour tenter d’enrayer ce nouvel embrasement de la région. Le dernier en date, le PPRD Henri Mova Sakanyi séjournait encore en Ituri au moment où Le Maximum mettait sous presse jeudi 8 mars 2018 et était parvenu à rétablir un semblant de retour à la normale, constaté à Bunia, le chef de la province.
Le 7 mars dans la mi-journée, le Général Henri Kapend, commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise (PNC) en Ituri, a présenté au public un groupe d’auteurs des massacres qui ont provoqué le déplacement de dizaines de milliers d’ituriens vers Bunia et vers l’Ouganda voisin. L’événement a eu lieu en présence du Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité, Henri Mova, du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité, Jean Mbuyu, du Commissaire général de la PNC, le Général Amuli Bahegwa, et qu’accompagnait le gouverneur de la province de l’Ituri. Ils ont été mis hors d’état de nuire et arrêtés par les éléments des forces de sécurité, qui ont également saisis flèches empoisonnées, machettes, armes à feu et amulettes de toutes sortes dont étaient munis ces terroristes.
24 heures auparavant, mardi 7 mars 2018, Henri Mova Sakanyi et l’impressionnante délégation dépêchée de Kinshasa s’étaient entretenus avec les forces vives de la province de l’Ituri. Notamment, la corporation des professeurs d’universités, venue proposer des pistes de solution à la nouvelle crise iturienne ; les communautés Hema et Lendu, qui ont présenté des préoccupations liées au retour à la paix et exprimé leur désir de poursuive la cohabitation multiséculaire Hema-Lendu ; les députés provinciaux de l’Ituri ont eux aussi pris langue avec le patron de la territoire dans le cadre de la même recherche des voies et moyens d’un retour définitif de la paix dans la province, selon les services de communication du vice-premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité.
J.N.

Pas de commentaire