HAUT-UELE/DURBA : Dieudonné Sururu plaide pour un environnement sain

    2
    Dieudonné Surur

    « L’assainissement du milieu reste un facteur important pour le développement de la communauté ». « Charité bien ordonnée commence par soi-même ». « L’hygiène et la propreté sont des principes fondamentaux qui doivent s’observer dans nos familles respectives, avant d’être appliqués et observés sur les artères principales de la ville ou les endroits publics ».
    C’est en ces termes que le chef du secteur Kibali, Dieudonné Sururu, s’est adressé à la population de sa juridiction mardi 17 octobre 2017 avant midi, dans sa résidence située au PK 8 sur la route qui mène vers le chef-lieu du territoire de Dungu, lors d’un entretien d’environ une heure avec les chevaliers de la plume de territoire de Watsa basés dans la cité minière de Durba. Dieudonné Sururu a, par la même occasion, dénoncé l’envahissement de la cité de Durba par les ordures ménagères en raison de la négligence des notions élémentaires d’hygiène communautaire. Occasion pour le Chef du secteur Kibali de rappeler à la mémoire de ses administrés le Salongo hebdomadaire qui consistait en l’assainissement des milieux de vie chaque samedi.
    A ce jour, la cité minière de Durba est envahie d’immondices contenues dans des sacs abandonnés ci et là, malgré les efforts d’une ONGD locale qui s’est chargée de leur évacuation. Ce qui entraine parfois la prolifération des mouches, moustiques, et insectes de diverses sortes, vecteurs de maladies endémiques au sein de la communauté locale, explique Dieudonné Sururu. Qui en appelle à la conscience et au devoir d’assainissement des milieux de vie de la population de son entité.
    Alain PANGUIMO

    Pas de commentaire