HAUT-UELE/WATSA : Un atelier de formation pour les journalistes

20
Journalistes en atelier à Watsa

Il s’est ouvert, mardi 17 juillet 2018 dans la salle polyvalente secondaire à Durba, un atelier de formation à l’attention des chevaliers de la plume et animateurs d’émissions de différents organes de la presse opérant dans le territoire de Watsa. L’atelier a été organisé par l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) section territoriale de Watsa, avec l’appui financier de Kibali Gold Mine, sous la facilitation de Ghislaine Itama, Coordonnatrice du Réseau des Médias Communautaires de la grande province Orientale et vice-présidente de la Fédération des radios de proximité du Congo, et d’Espérance Itama, Coordonnatrice provinciale du Service national de d’information rurale de la province de la Tshopo.
L’atelier de formation de Watsa visait essentiellement à renforcer les capacités des professionnels des médias dans sur les comportements et les attitudes à adopter avant, pendant et après les élections en RD. Congo. Plusieurs journalistes de la région ont pris part à cet atelier de formation qui a duré cinq jours, du 17 au 22 juillet 2018.
Dans son mot d’ouverture à cette occasion, Joseph Tadri, le président sectionnaire de l’Union Nationale de la Presse du Congo/Watsa, a exhorté ses confrères journalistes à se pénétrer de l’importance de la matière et à les mettre en pratique à l’issue de l’atelier. Car, a-t-il martelé, c’est le professionnalisme qui explique la raison d’être d’un journaliste.
De son côté, le Super intendant du département Social de Kibali Gold Mine, Willy Mekombo qui a représenté cette entreprise minière, a, au nom du PDG Charles Wells et du professeur Bombiti Nzanza, le patron du Département Social de Kibali, partenaire financier de l’atelier, émis le vœu de voir à l’avenir les journalistes de territoire de Watsa émerger comme leurs collègues sous d’autres cieux. Les journalistes ayant pris part à cet atelier de renforcement des capacités seront désormais en mesure d’offrir les informations de qualité à la communauté de Watsa, à la province du Haut-Uélé et à la RD. Congo en général, a-t-il déclaré.
Alain PANGUIMO
Correspondant à Isiro

Pas de commentaire