HAUT-UELE : Le pardon du cercle sportif de Watsa accepté par Kibali.

    1
    Mark Bristow, remettant un équipement sportif à Watsa

    Le conflit Kibali Gold Mine – Cercle sportif de football de Watsa, né à la suite de la réaction jugée inappropriée de cette dernière à l’occasion d’activités vacancières organisées au mois d’août dernier a trouvé une issue satisfaisante pour tout le monde à Watsa. Dans une lettre adressée à Kibali Gold Mine, le comité du cercle sportif de football de Watsa a demandé officiellement pardon pour sa réaction lors d’une compétition inter quartier organisée par l’agence Maxi Médias Production, avec le soutien de Kibali Gold Mine. Kibali Gold Mine avait sponsorisé cette activité d’l’encadrement et de promotion de la jeunesse pendant la période des vacances dans la cité minière de Durba, et en avait essuyé les réprimandes du Cercle sportif qui, se disant représentant légal de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA), exigeait d’être associé à l’activité.
    L’affaire avait fait grand bruit à Watsa, semant la division parmi les membres de la communauté de la cité minière, certains en étant même arrivés à ester en justice les uns contre les autres. Ce qui heurter de plein fouet la vision de l’entreprise sponsor de nombreuses autres activités à Watsa dans le cadre de ses obligations sociales et de développement communautaire.
    En réaction, le Directeur général des opérations à Kibali Gold Mine, Charles Wells, avait annoncé le retrait momentané du soutien de l’entreprise aux activités footballistiques en territoire de Watsa à l’issue de la réunion mensuelle avec la communauté locale jeudi 14 septembre 2017.
    C’est la levée de cette mesure que Mark Bristow, le patron de Rand Gold et directeur du conseil d’administration de Kibali Gold Mine, a annoncé jeudi 19 octobre 2017, à la grande satisfaction de la jeunesse locale. Mark Bristow a profité de la cérémonie de remise de clés, couplée avec la coupure du ruban symbolique de la maison d’une nouvelle habitation au chef de secteur Sururu, don de Kibali Gold Mine. L’heureux bénéficiaire de cette belle demeure avait été victime de la grève déclenchée les samedi 7 et dimanche 8 mars 2015 par la population de Durba, et saccagé systématiquement sa maison, ainsi que le bureau administratif du secteur Kibali.
    Alain PANGUIMO

    Pas de commentaire