HAUT-UELE/ISIRO : Simon Bulupiy sensibilise contre les abus en période électorale

32
Simon Bulupiy, en campagne à Isiro

Dans le but de s’assurer la tenue d’une élection crédible et apaisée dans la province du Haut-Uélé, l’élu de Rungu et point focal de la Plateforme nationale des communautés de base, PCH/Haut-Uélé, Simon Bulupiy Galati, a sensibilisé la jeunesse Isiroise ainsi que les responsables des communautés ecclésiales de base, notamment sur le bien-fondé des scrutins couplés de décembre 2018 qui pointent à l’horizon.
Simon Bulupiy a émis ce message dimanche 25 novembre 2018 à l’occasion du lancement du tournoi d’Amitié qui se déroule sur le terrain de la paroisse Saint Anne d’Isiro du 25 novembre au 21 décembre 2018, organisé et sponsorisé par la Fondation « Guillaume Leu Makombi », une structure d’appui aux œuvres sociales en faveur de la communauté locale dont le siège se situe à Isiro dans la province du Haut-Uélé.
Dans son adresse, Simon Bulupiy Galati a mis en garde la jeunesse Isiroise contre les abus ou les actes inciviques qui ne contribueront nullement à la bonne tenue des élections dans la région. Des hommes politiques rusés ont coutume d’utiliser la jeunesse à des fins politiques dans l’objectif de perturber l‘ordre public en cette période électorale. Quiconque se compromettra en posant des actes de vandalisme sera poursuivi conformément aux lois en la matière et en les conséquences.
Simon Bulupiy Galati a appelé les fils et filles du Haut-Uélé à la conscience et à bannir les antivaleurs, à éviter toute manipulation politicienne en cette période électorale. Car, la jeunesse c’est le cadre de demain, la jeunesse, c’est l’avenir du pays, a-t-il martelé dans un entretien avec la jeunesse Isiroise.
Signalons que lundi dernier, avant de s’envoler pour Kinshasa, ce cadre du PPRD et point focal de la Plateforme nationale des communautés de base du Haut-Uélé, a eu un entretien avec le personnel de la Régie des voies aérienne, RVA/Isiro. Les agents et cadres de la RVA ont présenté à l’élu de Rungu les difficultés auxquelles ils sont confrontés ainsi que des sollicitations à la hiérarchie de l’entreprise publique. Notamment, les arriérés des salaires des travailleurs, l’immatriculation des nouvelles unités, l’indemnisation des retraités, pour ne citer que cela.
Alain PANGUIMO
Correspondant à Isiro.

Pas de commentaire