HAUT-UELE/ISIRO : L’Inss vulgarise la loi sur le régime de sécurité sociale

17
Agents et cadres, INSS/ISIRO

Soucieux de sécuriser davantage les travailleurs le législateur a révisé le Décret-loi organique du 29 juin 1961 y relatif en y apportant des innovations en matière de la sécurité sociale. A Isiro dans la province du Haut-Uélé, l’Institut National de Sécurité Sociale (INSS/Isiro), a organisé, mercredi 27 juin 2018, une journée porte-ouverte afin de vulgariser la loi N° 16/009 du 15 juillet 2016 fixant les règles relatives au régime général de la sécurité sociale. Parmi les innovations mises en exergue figurent la prestation prénatale et l’allocation aux familles qui n’étaient en vigueur dans l’ex province du Katanga.
A Isiro, deux moments ont marqué la journée porte-ouverte organisée par la section locale de l’Inss.
D’abord la caravane motorisée qui a sillonné les grandes artères du chef-lieu de la province du Haut-Uélé en compagnie d’agents et cadres de l’Inss/Isiro. Elle est partie du bureau de l’institut au quartier Mombaya, en passant par le boulevard Lumumba, la CECCA/16 Gamba, le stade municipal de Kinkole, l’espace vert en face du Centre Hospitalier de Référence Mayogo pour chuter au marché de la gare CFU.
Ensuite, une conférence-débat a été animée le même jour dans l’amphithéâtre de l’Université de l’Uélé. Occasion pour Marco Madriaze Kpokpo, Responsable du Centre de Gestion de l’INSS/Isiro, d’expliquer au public Isirois invité à cette occasion, les enjeux et le bien-fondé de la nouvelle loi organique sur la sécurité sociale ainsi que les innovations introduites par le législateur congolais.
Le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance du Haut-Uélé, Charles Benjamin Tapale, a, à cette occasion, expliqué succinctement les caractéristiques et l’importance de la vulgarisation de cette loi conformément à la législation Congolaise, particulièrement en matière pénale.
On note qu’en plus des dispositifs mis en place par l’INSS pour permettre aux retraités de disposer de ressources financières, la nouvelle loi innove par l’uniformisation de l’âge d’admission à la retraite fixé à 60 ans d’âge pour les hommes et pour les femmes, totalisant ainsi 180 mois d’assurance.
Alain PANGUIMO
Correspondant à Isiro

Pas de commentaire