HAUT-UELE/ISIRO : Le pont Rungu menacé d’effondrement

36
Véhicule surchargé accidenté sur le pont Rungu

Une délégation mixte composée de membres du gouvernement provincial du Haut-Uélé, des dirigeants de l’Office des routes, de l’administrateur de territoire de Rungu, de l’Inspecteur itinérant de la territoriale, conduite par le ministre provincial des Infrastructures, travaux publics et reconstruction, Vincent Ndombe Nesele, s’est rendue vendredi 25 mai 2018 en territoire de Rungu à plus au moins 65 km d’Isiro. Objectif du déplacement : constater et palper du doigt les difficultés de circulation routière liées à la défectuosité du pont Rungu sur la rivière Bomokandi.
C’est confirmé, l’ouvrage menace de s’effondrer en raison aussi bien de sa vétusté (la construction remonte à l’époque coloniale) que du non-respect de tonnages par les camions qui fréquentent cet axe routier. Le cas de surcharge le plus récent est celui du véhicule qui a failli faire effondrer le pont il y a quelques jours. Un camion marque Mercedes Benz 1924 surchargé d’huile de palme en provenance d’Isiro vers Ariwara dans la province voisine de l’Ituri.
Mais jusqu’au moment où Le Maximum mettait sous presse, le gouverneur du Haut-Uélé, Jean-Pierre Lola Kisanga, n’avait pas encore arrêté de mesure d’interdiction de passage de véhicules surchargés sur le pont Rungu. De même que les dispositions préalablement prises par le gouvernement provincial pour la réfection complète dudit pont n’étaient pas encore rendues publiques.
Alain PANGUIMO
Correspondant à Isiro

Pas de commentaire