HAUT-UELE/ISIRO : La Sonas en campagne de recouvrement forcé

    38
    Siège de la Sonas à Isiro

    Apres 3 ans passés à sensibiliser la population du Haut-Uélé en général et particulièrement celle de la ville d’Isiro sur la culture, l’importance et le bien-fondé du paiement de la police d’assurances, la Société Nationale d’Assurances, Sonas/Agence d’Isiro, procède depuis jeudi 5 mai 2018, à une campagne de recouvrements forcé de la taxe d’assurances. L’opération consiste au contrôle d’engins automoteurs en règle vis-à-vis de la société d’assurances. Pour ce faire, le chef d’agence Sonas/Isiro a dépêché des agents contrôleurs dans tous les coins stratégiques, les entrées et sorties périphériques de la ville pour contrôler la police d’assurance des engins roulants automoteurs.
    Dans une interview au Maximum, le Fondé de Pouvoir de la Sonas/Isiro, Maurice Kwandi Ape, indique qu’il y a un surplus de véhicules et Motos ces derniers temps dans la ville d’Isiro. Mais, malheureusement, ces engins roulants automoteurs ne sont pas en ordre avec la Sonas et donc avec l’Etat. Ce qui revient à dire que la plupart de ces engins ne sont ni identifiés et ni assurés protégés par la police d’assurance de sa juridiction. Et représentent donc un véritable danger permanent pour la population. Parce qu’en cas de sinistre ou accident, ce sont les membres de famille biologique des victimes qui prennent en charge diverses dépenses y afférantes, au lieu de laisser la latitude à la Sonas à qui l’Etat Congolais a attribué le privilège d’assurer les engins, explique Maurice Kwandi Ape.
    Pour rappel, au cours d’une séance de présentation des rapports annuels 2017 et d’évaluation des activités du 1er trimestre 2018, organisée du 12 au 18 avril dernier à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, par la direction Nord-Ouest de la Société Nationale d’assurances, regroupant toutes les agences de la Sonas de l’ex province Orientale, l’ex Bandundu et les agences de l’ex équateur, la Sonas agence d’Isiro avait présenté un bilan positif comparativement à l’année 2017 en termes de recettes. Il convient de rappeler aussi que parmi la gamme de produits proposée la Sonas, c’est l’assurance automobile qui tient le haut du palmarès dans la région d’Isiro.
    Alain PANGUIMO

    Pas de commentaire