HAUT-UELE/DURBA : Lutte contre les maternités à risque au Centre Maisha

21
Le Centre Maisha à Durba

Dans le souci de préserver la vie des femmes et mères, surtout pendant lors d’accouchements en vue d’éviter les maternités à risque dans le territoire de Watsa et ses environs, le Centre Maisha, une organisation non gouvernementale de développement qui lutte pour la protection de la vie humaine, vient d’implanter son siège dans la cité minière de Durba. Le lancement officiel des activités du centre a été couplé avec la coupure du ruban symbolique du bureau qui abritera ce centre a eu lieu samedi 9 juin 2018, à l’entrée de Kokiza, au quartier Korogo, en territoire de Watsa, dans la cité de Durba.
Dans le mot de circonstance prononcé à cette occasion, le docteur Jean-Robert Moyela Itebele, Médecin coordonnateur de l’ONG Centre Maisha, a expliqué l’importance et l’apport du nouveau centre dans la communauté locale, spécialement en faveur du genre. Nos femmes, nos enfants, nos parents, nos frères et nos sœurs vivent dans un état de précarité total du point de vue sanitaire. Or, l’Organisation Mondiale de la Santé vise l’objectif d’assurer l’ensemble du bien-être complet, physique, moral, social et psychique. La création du Centre Maisha s’inscrit également dans le cadre de l’atteinte des Objectifs du Millénaire qui prônent le développement durable et l’amélioration de la santé des personnes dans le monde.
Le Centre Maisha s’engage à promouvoir promotion la santé maternelle et infantile à travers l’accouchement sans risques : il ne plus être synonyme de la mort, a-t-il martelé.
Dieudonnette Mungwanandjo, Administrateur-adjoint du territoire de Watsa chargée des questions politiques, administratives et de développement qui a présidé la cérémonie du centre Maisha, a pour sa part mis un accent particulier sur la mortalité infantile. La survie du nouveau-né est liée à celle de sa mère. Donc, les chiffre sur la mortalité infantile pourront être revus à la hausse si nous ne faisons pas attention, selon elle. Améliorer la santé de mère et lutter pour la survie des enfants fait partie des objectifs du millénaire pour le développement adopté en septembre 2000 par les dirigeants politiques du monde entier. Dieudonnette Mungwanandjo s’est dit ravie de voir une ONG, le Centre Maisha, s’engager sur cette voie qui consiste à sauver la vie de nos mères, nos filles et nos enfants, tout en exhortant les animateurs du centre au courage. Dieudonnette Mungwanandjo a réaffirmé l’engagement et le soutien de l’administration du territoire à accompagner l’ONG Centre Maisha dans toutes ses réalisations dans cette contrée.
Pour rappel, l’ONG Maisha intervient dans plusieurs dans le secteur de la protection de la santé maternelle et infantile, de l’alimentation, de l’encadrement des filles mères, du soutien aux enfants défavorisés, de la lutte contre les IST/VIH, de la lutte contre les violences sexuelles ainsi que les activités agropastorales.
Alain PANGUIMO
Correspondant à Isiro

Pas de commentaire