FORUM SUR LA PAIX, LA RÉCONCILIATION ET LE DÉVELOPPEMENT DANS L’ESPACE KASAÏEN : Le démarrage reporté au lundi 18 septembre

    43

    Le forum sur la paix, la réconciliation et le développement dans l’espace Kasaïen annoncé par Le Maximum et Initialement prévu pour le vendredi 15 septembre 2017, a été reporté de quelques jours. L’ouverture de ces assises qui dureront 48 heures, selon les informations du ministère de l’Intérieur, interviendra lundi 18 septembre.
    Mais à Kananga où ce forum réunira les forces vives des provinces affectées par le phénomène Kamwina Nsapu, nombre de participants sont déjà arrivés et les travaux en commissions se déroulent sous la direction du vice-ministre de l’Intérieur, Basile Olongo. Des sources du ministère de l’intérieur et sécurité rapportent qu’au chef-lieu de la province du Kasai Central séjournent déjà, outre le gouverneur hôte, Justin Milonga, le gouverneur du Kasaï oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, le gouverneur du Kasaï, Marc Manyanga, le gouverneur de la Lomami, par Patrice Kamanda alors que le Gouverneur du Sankuru, le Professeur Berthold Ulungu était déjà annoncé. Les délégués de la Présidence de la République, de la Primature et de différents ministères concernés – Intérieur, Affaires coutumières, Droits humains, Santé, Justice, Décentralisation, affaires sociales, Relations avec le Parlement…- se trouvaient déjà pour la plupart à Kananga depuis mardi 12 septembre 2017. Jeudi 14 septembre, le vice-ministre a présidé la deuxième réunion du comité préparatoire de ce grand forum, après la première, tenue mercredi 13 septembre. A la presse, Basile Olongo a donné les raisons du report de l’ouverture des travaux, qui tournent autour de l’impératif de maximisation des chances de réussite des assises de Kananga.
    Au cours de la première réunion de la commission préparatoire, Basile Olongo avait mis sur pieds les différentes commissions et désigné ses animateurs. Cinq ateliers sont prévus pour l’ensemble des travaux du forum de Kananga qui se clôtureront le 20 septembre 2017 par des recommandations et un rite de réconciliation.
    J.N.

    Pas de commentaire