FOIRE DES SOLIDARITES : Pari gagné pour Papy Pungu

    9
    Jeux pour enfants à la Foire des solidarités

    Dimanche 3 septembre 2017, a été une journée riche en événements et haute en couleurs. Ouverte fin juillet 20187, la foire dite des solidarités, lieu d’intenses activités culturelles, commerciales-économiques et sociales, s’est clôturée quelque 60 jokurs plus tard, le 3 septembre dernier.
    Au plan culturel, la foire des solidarités fut le lieu des rendez-vous des amoureux de la bonne musique. Un parterre d’artistes musiciens de renom et de formations musicales toutes autant renommées, s’y est produit et a drainé foules. Mais il y a aussi eu cette bibliothèque mobile montée à l’intention des vacancières et de vacanciers avides de lectures.
    Au plan économique, de nombreux opérateurs ont exposé et surtout vendu leurs produits à des prix démocratiques, donc à la porte des plus petites bourses, la foire des solidarités. Notamment, des objets classiques, afin de permettre aux parents de préparer la rentrée des classes fixée début septembre 2017.
    Il faut encore ajouter à la palette d’activités de la foire des solidarités, ces conférences-débats animées par des scientifiques de haut vol à l’intention d’élèves, étudiants et autres hommes des sciences, avides de connaissances.
    Les enfants n’ont pas été oubliés : ils ont bénéficié d’espaces des jeux les plus distrayants et les plus captivants. Cerise sur les gâteau : à l’occasion de la journée de clôture de la foire, Papy Pungu, un des organisateurs de la manifestation foraine, a organisé un repas de cœur avec les plus démunis et les vulnérables. L’homme s’est attablé avec les shégués et autres enfants de rues à l’occasion.
    A l’évidence, Papy Pungu a fait preuve de qualité de leader des Jeunes, qui ont été très nombreux à participer à cette foire. Un grand nombre s’est, du reste, déclaré satisfait d’avoir pris part à différents concours, et obtenu des bourses d’études pour la prochaine année académique.
    Une scène insolite a fait le bonheur d’un autre bon nombre de visiteurs de la foire des solidarités, lorsqu’un des invités de marque des organisateurs, le DG du Carrefour Congo Culture, (CCC) le professeur Henri Mova Sakanyi, s’est livré en public à la cuisson d’un bon repas de « Fufu », qui a été servi à ceux des convives qui en ont voulu. C’est dans une ambiance bon enfant et l’agrémentation par l’orchestre Viva la Musica que la foire des Solidarités a fermé ses portes au stade des Martyrs de pentecôte.
    DAVID MUTEBA KADIMA

    Pas de commentaire