FERMETURE DE LA MAISON SCHENGEN : La NOGEC invite la RDC et la Belgique à la modération

    44
    Activistes de la NOGEC

    La Nouvelle Génération pour l’émergence du Congo (NOGEC), se dit préoccupée de la détérioration des relations diplomatiques entre la RD Congo et la Belgique.
    Dans une déclaration rendue publique jeudi 25 janvier 2018, la NOGEC déplore cette situation qui risque de compliquer davantage les rapports d’État à État entre les deux pays. «La Nouvelle Génération pour l’émergence du Congo (NOGEC), est préoccupée de la détérioration des relations diplomatiques entre la République démocratique du Congo et le Royaume de Belgique ces derniers jours », y lit-on.
    La NOGEC qui respecte les positions prises aussi bien par le gouvernement de la République Démocratique du Congo que par celui de la Belgique, estime que cette situation est désespérante et risque de compliquer davantage les rapports d’État à État entre les deux pays.
    La NOGEC rappelle aux deux États qu’ils ont une histoire coloniale commune et les invite à reconsidérer leurs postions. « La NOGEC rappelle aux deux pays qu’ils ont en commun une histoire coloniale millénaire dont les deux nations devraient absolument respecter l’entière responsabilité et promouvoir des relations bilatérales plutôt saines, d’égal à égal ».
    Par conséquent, la NOGEC invite la RD Congo et la Belgique à reconsidérer leurs positions respectives et à construire un programme de coopération concerté, équilibré et respectueux du principe de non-ingérence.
    R. TSHAHE

    Pas de commentaire