FECOFA : Constant Omari veut rempiler

    31
    Constant Omari

    La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) tiendra son assemblée générale extraordinaire et élective samedi 23 décembre prochain. C’est ce qu’indique un communiqué publié la semaine dernière.
    A cet effet, une commission électorale a été mise en place pour assurer l’organisation de ces élections dans de très bonnes conditions. Par ailleurs, le Secrétaire général de la Fécofa a rendu publiques les conditions pour postuler à un poste ou à un autre au sein du comité exécutif.
    Dans les couloirs de la Fécofa, on parle de l’inévitable candidature à la présidence de celui qui cumule déjà deux mandats à la tête de la fédération. Il s’agit de Constant Omari Selemani, le président sortant de la Fécofa et, par ailleurs, 2ème vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF), membre du conseil exécutif et président de la commission de sécurité et d’intégrité de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). Une candidature qui suscite des murmures, comme d’habitude.
    Que disent les textes au sujet de cette énième candidature de « l’Homme moderne » à la présidence de la Fécofa ? Assurément rien qui s’oppose à un troisième mandat consécutif du président sortant. Dans le domaine sportif, c’est plutôt, la limite d’âge constitue généralement le seul critère de limitation des mandats. Exceptions faites des fautes graves. Néanmoins, une controverse était née suite à la candidature de Constant Omari avant la dernière assemblée générale extraordinaire et élective, au terme de laquelle « l’homme moderne » avait été réélu à la tête de l’actuel Comité exécutif de la Fécofa. Une assemblée générale, du reste, délocalisée de Kinshasa à Kindu, dans la province du Maniema.
    Le samedi 23 décembre 2017, jour et date fixés pour la tenue de cette réunion, c’est dans exactement deux semaines. Attendons voir !
    HERMAN MALUTAMA

    Pas de commentaire