EST RD CONGOLAIS : Kitchanga, le « mystère diplomatique »

13

Ce matin, réfléchissant sur cette localité du territoire agro-pastorale de Masisi au Nord-Kivu, plusieurs questions m’assaillent, dont j’ai peu de réponses. Ainsi j’en conclue néanmoins qu’un secret entoure Kitchanga, et peut-être tout le groupement Bashali-Mokoto.
En guise de rappel :
Ces 5 dernières années, la petite localité de Kitchanga a été honorée des visites de plus de 4 personnalités importantes de la planète :
– Ban Ki moon, l’alors tout puissant secrétaire général de l’ONU avait déjà préféré Kitchanga à Beni, où pourtant se perpétraient des meurtres à l’arme blanche contre des paisibles populations civiles. Le Coréen avait estimé que Kitchanga lui permettait de mieux palper du doigt la crise humanitaire en RD Congo ;
– Mgr Luis Mariano Montemayor, le Nonce Apostolique en fonction en RD Congo, a lui aussi profité d’une tournée à l’est du pays pour visiter la paroisse catholique de Kitchanga parmi la centaine que compte la région.
– Mme Hilary Clinton, alors secrétaire d’Etat Américain du gouvernement Barack Obama, s’était déjà, elle aussi, offert une escale diplomatique à Kitchanga lorsqu’elle était en fonction.
– Nikki Haley, la représentante des Etats-Unis aux Nations-Unies vient d’allonger cette liste de visiteurs de marque de Kitchanga, qui ne semble pas près de se clôturer.
Question : Kitchanga est-il en passe de devenir un sanctuaire de la diplomatie sur le continent ?
Est-ce un hasard si un Laurent Nkundabatwara avait, lui aussi, choisi cette localité pour installer le siège de sa rébellion, le CNDP ?
Pourquoi donc, l’autre rébellion, celle dite du M23, avait choisi Kitchanga pour asseoir son mouvement insurrectionnel avant d’abandonner les lieux sous la puissance de feu des troupes Fardc ?
D’aucuns rappellent à ce sujet que la rébellion du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD/Goma) comptait parmi ses projets prioritaires l’érection de Kitchanga en agglomération urbaine.
En se référant à l’époque coloniale, on peut se rendre compte que ce sont plutôt Masisi-Centre, Mweso, Sake et autres Nyabiondo qui constituaient les centres d’attraction du territoire de Masisi. On ne peut que se poser la question, encore une, de savoir qu’est-ce qui en si peu de temps fait de Kitchanga un centre d’attraction des sommités mondiales ?
LPN/RTGAWORLD

Pas de commentaire