Politique

EPIDEMIE DE MOTIONS DE DEFIANCES DANS LES PROVINCES : Ramazani Shadary convoque tous les bureaux des Assemblées provinciales

Elle se répandait manifestement trop vite, l’espèce d’épidémie de motions de défiance qui fait tomber les uns après les autres, les gouverneurs MP des provinces rd congolaises. Beaucoup trop rapidement pour que l’autorité de tutelle ne s’en émeuve pas. A ce train-là, les écuries seraient prestement vidées. Après celles de Jean-Claude Kazembe (Haut-Katanga) et Célestin Mbuyu (Haut-Lomami) dans l’ex province du Katanga, les gouverneurs de la Tshopo, Jean Ilongo Tokole et celui de l’Ituri, Jefferson Abadallah Pene Mbaka voient des motions de défiance suspendues sur leurs fragiles têtes. A Kisangani, jeudi 11 mai 2017 était réservé à l’audition des moyens de défense de Jean Ilongo Tokole, à qui les députés provinciaux reprochent une mauvaise gestion de la province. L’affaire a été arrêtée net grâce à l’intervention des forces de police, qui auraient empêché la plénière de l’expédition de l’accusé à l’échafaud de se tenir, selon des sources locales.

C’est sur ces entrefaites que des sources bien informées renseignent que le vice-premier ministre en charge de l’intérieur, Ramazani Shadary a convoqué à Kinshasa tous les présidents des bureaux des assemblées provinciales. Mais pas pour mettre un terme aux motions de défiance tueuses, selon des précisons obtenues jeudi tard dans la soirée du cabinet Shadary. Ici, on est plutôt d’avis que la démocratie doit fonctionner à plein régime, même si elle est trop « motionnelle ». Le rendez-vous de Kinshasa, c’est pour évaluer, pour la toute première fois depuis leur mise en place, le fonctionnement de ces structures légiférantes provinciales. Le séjour des présidents des bureaux des assemblées de toutes les 26 provinces de la RD Congo, ce n’est donc qu’un sursis pour les patrons des exécutifs provinciaux.
J.N.

Hits: 0

Partagez cet article