ENERGIE La RDC s’engage à asseoir les normes internationales

    41

    La République Démocratique du Congo (RDC) s’engage à asseoir les normes internationales dans le secteur de l’énergie, conformément à loi sur la libéralisation de ce secteur, a indiqué la vice-ministre à l’Energie et ressources hydrauliques, Maguy Rwakabuba, à l’ouverture mercredi dernier de l’atelier sur la sécurité et la qualité des installations électriques dans les bâtiments au pays, selon une dépêche de l’Acp.

    Ce séminaire de trois jours organisé en partenariat avec la firme africaine Schneider, à l’intention des agents et cadres du secteur de l’énergie, a pour finalité d’amener l’agent du secteur de l’énergie à être capable d’assurer, de garantir et d’améliorer l’installation du matériel et autres équipements dans le bâtiment selon les normes universelles, a dit la vice-ministre.

    A ce sujet, Mme Rwakabuba s’est résolue de revenir sur les pratiques universelles utilisées dans ce secteur, précisant que la RDC enregistre un grand nombre des pertes en vie humaine causées par la mauvaise qualité des équipements. Elle a fait savoir que la loi sur la libéralisation du secteur de l’énergie vient consolider le respect aux normes internationales pour garantir la promotion et l’émergence en milieu rural.

    Elle a fait savoir que ce séminaire, au regard de son importance, sera organisé sur l’ensemble du territoire national afin d’assoir ces normes, selon les standards universels. Dans son mot, le représentant de Schneider, Clovis Nkangue a indiqué que sa firme entend aider la RDC à mettre en place les normes internationales dans le secteur de l’énergie et à savoir la manière de les appliquer.

    La firme Schneider implanté dans plusieurs pays africain avec plus 140 millions de collaborateurs, est spécialisée dans la fourniture des équipements électriques. Le séminaire est assuré par un expert camerounais qui a beaucoup travaillé dans le secteur de l’énergie.

    Jacques Ntshula

     

    63 Commentaires

    Comments are closed.