ECLAIRAGE PUBLIC : 20 milliards de FC pour sortir Kinshasa des ténèbres

    43

    L’Etat compte engager 20 milliards de FC soit 11.029.006 dollars au taux officiel de 1813.4 USD/FC pour l’éclairage public particulièrement à Kinshasa.
    La SNEL SA, Société nationale d’électricité, et l’OVD, Office de voirie et drainage, sont les principales autorités adjudicatrices des marchés d’éclairage public en RDC. Le Plan d’organisation de secours en cas de catastrophes élaboré en 2012, dit aussi Plan Orsec, relève que l’éclairage public ferait largement défaut, surtout dans l’arrière-pays, pour maîtriser l’extinction des incendies, de manœuvres de force, de protection contre les matières dangereuses, de sauvetage des personnes et des biens, du dégagement des ensevelis, du secours d’urgence aux blessés, noyés, asphyxiés ou encore dans les opérations d’héliportage, d’exfiltration ou d’évacuation.
    Cependant la loi des finances publiques exercice 2018 prévoit, dans le cadre des investissements sur transferts aux provinces et aux ETD, Entités territoriales décentralisées, des installations des lignes électriques pour l’éclairage public dans certaines grandes agglomérations des provinces. Il s’agit notamment de la ville d’Isiro, Chef-lieu de Bas-Uélé, pour 133.880.000 FC, du territoire de Tshilenge, dans le Kasaï oriental, pour 184 millions de FC ainsi que des bourgades de Lubao pour 400 millions de FC et de Bolobo, dans le septentrion de l’ex-Bandundu pour 307 millions. Il sied de noter que ces projets dits CDI reposent essentiellement sur l’appui des partenaires extérieurs.
    Depuis avril 2015, l’Etat a créé une taxe de consommation d’électricité qui vise notamment à assurer l’éclairage public. Cette taxe est reprise sur la facture de consommation d’électricité de la SNEL et équivaut à 1% de l’ensemble de la facture. A Kinshasa, seulement 44 % des foyers bénéficient de l’énergie électrique contre 9 % pour toute l’étendue du territoire national, a indiqué la Commission Aménagement du territoire du Sénat, lors de l’examen sur le projet de loi relatif au secteur de l’électricité. L’éclairage public demeure plutôt aléatoire.
    PALM
    budget

    Pas de commentaire