DU COBALT EXPORTE SOUS FORME DE BRIQUES ET DE CIMENT : Kabwelulu : 15 jours pour neutraliser les fraudeurs

41
Martin Kabwelulu, Ministre des Mines à l'intérim. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le ministre des Mines, Martin Kabwelulu, a 15 jours pour mettre un terme aux exportations frauduleuses de cobalt sous forme de matériaux de construction dans le Haut-Katanga. A défaut de s’exécuter, une interpellation lui sera collée, a décidé la chambre haute du parlement rd congolais au cours de sa plénière de lundi 20 novembre 2017.
Le sénateur Flore Musendu, auteur de l’interpellation, s’est dit non satisfait par les réponses du ministre des Mines, Martin Kabuelulu, à la suite de sa question orale avec débat sur les exportations frauduleuses à grande échelle dans le Haut-Katanga. Jeudi dernier, avant de solliciter un délai de grâce de 48 heures pour rencontrer les préoccupations des élus des élus, Martin Kabuelulu s’était longuement étendu sur du déjà entendu, des généralités…affirmant tout ignorer au sujet des exportations frauduleuses et demandant à l’auteur de la question orale de lui apporter les preuves de ses affirmations. Flore Musendu, ci-devant rapporteur du sénat, a illustré ses propos par une projection visuelle en relevant le cas des 8 grandes entreprises minières. A elles seules, elles occasionnent un manque à gagner de plus de 316,2 millions de dollars l’an (316.224.000 dollars précisément) au Trésor public.
La pratique qui consiste à faire passer du cobalt brut sous le couvert des briques remonte à dix ans, révèle Flore Musendu. Pourtant, Kabuelulu s’est élevé avec fougue contre les derniers rapports des ONG sur la maffia qui gangrène le secteur minier en RDC. Le vendredi dernier, rapporte Flore Musendu, un camion Track de 60 tonnes remplis de cobalt camouflés sous des matériaux de construction a été intercepté sur la route de Kasumbalesa. Mais quelques minutes plus tard, un ukase venue d’on ne sait où a fait obligation au service de la douane de laisser passer le camion avec son stock, déplore Musendu.
Elu de la majorité, l’honorable Musendu s’évertue à trouver une raison pour dédouaner Kabuelulu. «Sans doute que monsieur le ministre n’est pas au courant de ce qui se passe sur terrain », fait-il comprendre, en ajoutant aussi que sans doute les services d’Etat ne disent pas la vérité au ministre des Mines.
Toutefois, Musendu a donné un ultimatum de 15 jours au ministre des Mines pour remettre l’Etat dans ses droits, sinon le sénateur a obtenu de la plénière de transformer sa question orale en interpellation. La RDC est à ce jour le premier exportateur mondial du cobalt. Mais l’Etat n’en tire pas grand profit.
P.L.

Pas de commentaire