DREAM TEAM DREAM BAND : Guy Moller de retour à Kinshasa

    5

    Selon Yannick Dakota, chargé des relations publiques de l’orchestre Dream Team Dream Band et un des proches de l’artiste musicien Guy Moller, a fait savoir au Maximum par téléphone que l’ancien sociétaire de Victoria Eleison regagne Kinshasa jeudi 19 octobre 2017. Guy Moller s’était établi à Lubumbashi où il menait des activités musicales après avoir quitté Kinshasa au début 2015.
    Guy Moller a ainsi livré plusieurs productions scéniques dont quelques-unes en Zambie et en Tanzanie où il était, des temps en temps, invité. Les prestations de cet ancien musicien de King Kester Meneya dans cette partie Est de la RDC sont d’autant plus appréciées qu’elles rappellent aux mélomanes l’inégalable talent du défunt King Kester Emeneya.
    Outre ces productions, le chanteur et animateur de choc Guy Moller a travaillé durement en studio pour son très attendu album intitulé : « Cachet sec », dont les travaux avaient débuté à Kinshasa en 2015 sous la direction artistique du bassiste-ingénieur de son Godé Lofombo. Cet opus comptera huit chansons.
    A l’heure qu’il est, a indiqué Yannick Dakota, les travaux d’enregistrement sont pratiquement achevés. Guy Moller s’attèle actuellement au tournage des clips. Cela étant, Guy Moller est attendu dans la capitale pour une autre partie des clips et la réalisation du générique en studio avec Lofombo.
    Ancien de Victoria Eleison du vivant d’Emeneya, le chanteur Guy Moller fit partie des musiciens (Swete Lesse, Anthonny Sampaïo ; Zoé Bella, Eric Masudi et autres) qui ont abandonné Victoria et sont allés, avec l’appui de Mambo De Panama, former l’orchestre Dream Team. Quelques années après, cette alliance a fini par se défaire, et chacun a emprunté sa direction de prédilection : Swete est allé en Angola, Sampaïo a choisi Viva La Musica, Zoé Bella, quant à lui, a mordu l’hameçon lui tendu par Koffi Olomide pour intégrer Quartier Latin. Tandis que Guy Moller est resté seul à compter les casses. Il a tenté, non sans mille et une peines, de sortir un single : « Mot de passe » qui n’a pas fait grand écho faute de promotion suffisante. Sans se décourager, celui-ci se lance dans une escapade régionale pour se retrouver à Lubumbashi où il s’est battu pour imposer ses marques.
    Zenga Ntu

    Pas de commentaire