DETTE PUBLIQUE : Grassement payé, le « Club de Kinshasa » suscite interrogations

    55
    La direction générale de l'Ogedep à Kinshasa

    En 2018, l’Etat s’est engagé à payer la dette intérieure à hauteur de 50.529.600.000 FC, et 338.017. 760.000 FC pour la dette extérieure dont dépend le Club de Kinshasa. En 2017, le gouvernement avait programmé 48.400.000.000 FC, à fin septembre, 26.179.000.000 FC avaient déjà été liquidés.
    Selon le ministère de Budget, à fin décembre, l’Etat aurait payé 34.905.333.333 FC, soit une réalisation de 72 %, contre 104.4 % pour la dette extérieure, soit 173.192.000.000 FC pour des prévisions de 165.833.265.055 FC. Les gros fournisseurs locaux regroupés dans le Club de Kinshasa devraient se frotter les mains. Hélas, la FEC (Fédération des Entreprises du Congo) estime que le gouvernement ne fait pas assez pour des dettes criardes qui s’élèveraient à plus de 1 milliard de FC.
    Il sied de noter que le gouvernement, du temps de Matata Ponyo, avait remis en doute le montant avancé par le patronat. Nos sources rapportent que de là remontent les brouilles entre l’alors Premier ministre et le président de la FEC, Albert Yuma, dont la paie d’une livraison de drapeaux avait été gelée sur ukase de la primature.
    Selon les estimations du ministère du Budget, la dette publique aurait été payée à fin décembre 2017, à 97.1 % de prévisions, soit 208.1milliards de FC et des frais financiers qui englobent les intérêts sur la dette à plus de 123 milliards de FC, soit un taux d’exécution de 100,5%. En 2016, la dette intérieure a été payée à hauteur de 268 %, soit 53.603.821.485 FC versés aux fournisseurs locaux contre des prévisions de 20.000.000.000 FC.
    Mais en marge de la traditionnelle cérémonie entre le gouvernement et le patronat, le numéro un de la FEC a été très critique contre l’Etat, notamment sur la question de la dette intérieure. Au lieu de 9.743.545.920 FC prévus, le gouvernement a décaissé 49.472.742.664 FC pour honorer sa dette commerciale, soit un taux de réalisation de 507.7 %.
    Par ailleurs, les dettes dues au Club de Kinshasa (reprises comme dans la rubrique de dette extérieure) ont été payées à plus de 1.000 %, exactement 1084.2 %, sur des prévisions 1.820.053.256 FC, l’exécution a été de 19.732.200.806 FC, soit plus de 21 millions de dollars. Mais des analystes estiment que ces fonds ne sont pas reversés dans le secteur des biens et services. D’aucuns se demandent qui sont ceux ce qui se couvrent sous la casquette de club de Kinshasa ? En 2009, lorsque le gouvernement (Muzito) avait payé à plus de 500 % la dette intérieure, un élu de la majorité fit publier dans la presse la liste des bénéficiaires. C’était plutôt … des acteurs politiques.
    POLD LEVI.

    Pas de commentaire