COMME LES OPERATIONS PRECEDENTES DE LA CENI : Machine à voter, rien à redire chez les électeurs

    8
    Expérimentation de la machine à voter chez les pygmées de Mbandaka

    Les opérations de sensibilisation des électeurs à l’utilisation de la machine à voter se poursuivent normalement à travers le Congo profond. Comme les opérations pré-électorales précédentes, dont l’inscription record de quelque 40 millions de votants sur les listes électorales, l’expérimentation de la machine à exprimer et à imprimer son vote récole un franc succès, à en juger par les dépêches de la CENI parvenues au Maximum. Et jusque-là non-contestées par les acteurs politiques de tous bords, parmi lesquels ceux qui de la capitale rd congolaise l’accusent de tous les maux d’Israël.
    De la province de l’Equateur, pourtant sous le coup de l’épidémie de la fièvre à virus Ebola apparue il y a quelques semaines dans la zone de santé de Bikoro, le secrétaire exécutif de la CENI a reçu à Mbandaka, le chef-lieu de la province, un groupe de Peuples Autochtones (PA) communément appelés Pygmées qui a exprimé de vœu de voir, de comprendre et de manipuler la machine à voter. Le groupe composé aussi bien de femmes que d’hommes, dont des nouveaux majeurs, s’est déclaré satisfait de l’expérience et invité la centrale électorale à se déployer dans les territoires de Bikoro, Ingende et Bolomba, où vivent d’autres PA.
    Il est également rapporté qu’à Tshikapa, dans la province du Kasai, cadres et agents administratifs des tribunaux et parquets locaux, membres du corps scientifique et administratif de l’ISTM ainsi que les autorités académiques de l’ISSM ont expérimenté sans anicroches la machine à voter.
    Samedi 2 juin 2018, les cadres et agents des services judiciaires ont répondu présent à la matinée d’éducation électorale et de sensibilisation autour du calendrier électoral, des innovations de la loi électorale et de la machine à voter. Plus de 300 participants ont échangé avec le secrétaire provincial de la CENI sur ces sujets, à leur entière satisfaction, rapporte une dépêche de la centrale électorale. Le procureur près le tribunal de grande instance de Tshikapa, quelques cadres de l’administration ainsi que des agents et cadres de sexe féminin ont expérimenté la machine à voter avec succès.
    24 heures auparavant, le 1er juin 2018, la salle des cours du 1er graduat de l’ISSM a servi de cadre à une séance de sensibilisation à l’utilisation de la machine à voter (entre autres), suivi de séances de manipulations inaugurées par le recteur de l’institution d’enseignement supérieur suivi de certains collaborateurs et d’étudiants.
    A Kindu dans la province du Maniema, une séance de vulgarisation de la loi électorale, du calendrier électoral et de la machine à voter a été organisée en partenariat avec le Réseau National des ONG pour le Développement de la Femme (RENADEF). L’événement s’est tenu le 4 juin 2018 dans la salle Saint Joseph de la procure du diocèse de Kindu et il a permis au secrétaire exécutif provincial de la CENI Maniema, assisté des cadres du secrétariat, de présenter les grandes lignes du calendrier électoral, les innovations introduites dans la loi électorale, notamment le seuil légal de représentativité, et la machine à voter.
    J.N.

    Pas de commentaire