CES EAUX DE PLUS EN PLUS CONVOITEES DE LA RD CONGO : Kasaï : Le Gouvernement exige l’accès au plan SADC sur ses eaux

    16
    La rivière Kasai, 2ème affluent du Fleuve Congo après l'Ubangi

    Comme les Etats sahéliens qui visent les eaux de l’Ubangi, la SADC a aussi son projet de transfèrement des eaux de la RDC vers les régions aréiques de l’Afrique australe.
    La Communauté de Développement des Etats de l’Afrique Australe n’a associé ni montré le projet à la RD Congo, a révélé le ministre de l’Environnement et Conservation de la nature, Ahmy Amatobe, quelques jours avant la tenue de la Commission Climat du bassin du Congo qui s’est tenue à Brazzaville. Il sied de rappeler que la RD Congo n’a pas signé, dimanche 29 avril, le protocole instituant la commission Climat du bassin du Congo et du Fonds bleu. Elle s’est notamment opposée à la question du transfèrement des eaux de la RD Congo où que ce soit, notamment celles de l’Ubangi vers le lac Tchad.
    La SADC a également développé un projet pour le transfèrement des eaux de la rivière Kasaï vers les régions ravagées par l’expansion du désert du Kalahari. Le Kasaï est le second plus long affluent du fleuve Congo après l’Ubangi. Le projet de la Communauté de Développement des Etats de l’Afrique australe remonterait aux années ’90, avant même que la RDC n’en soit admis au titre de simple Etat observateur.
    POLD LEVI

    Pas de commentaire