CENI-MBRTC : Fin de la formation des formateurs

    7
    Corneille Nangaa, à la clôture de la formation des MBRTC

    Clôturant la formation des formateurs des Membres des Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (MBRTC), mardi 05 juin 2018, le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), a lancé un appel aux acteurs politiques qui entreront en compétition dans une dizaine de jours à préparer leurs dossiers de candidature.
    Les lampions se sont en effet éteints au centre catholique Caritas de la commune de Barumbu où s’est déroulée la cascade de formation des formateurs des membres des Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC). La cérémonie de clôture de cette session de formation a été organisée en la salle Abbé Apollinaire Malumalu, au siège de la CENI.
    Dans une dizaine de jours, la CENI convoquera le corps électoral avec l’ouverture des Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) sur toute l’étendue du territoire national. ‘’Vous avez été outillés, dès demain, vous serez déployés vers les différentes provinces du pays pour que vous alliez outiller les autres afin que tous les BRTC soient opérationnels le 24 juin 2018’’, a recommandé Corneille Nangaa aux formateurs formés à Kinshasa. Indiquant que dans tous les actes que vous poserez en contact avec les dossiers de candidature, posez-vous les questions suivantes :
    P : Ce que je fais est-il conforme à la politique de la CENI ?
    L : Est-il légal ?
    U : l’acte que je pose est-il conforme à ce qui est universellement accepté ?
    S : soi-même. Je peux tromper tout le monde mais je ne saurai tromper ma propre conscience et Dieu.
    Par cette approche, le Président de la CENI a invité les uns et les autres à examiner attentivement leurs actes.
    Au demeurant, l’objectif final c’est le 23 décembre 2018, jour où seront organisés les triples scrutins présidentiel, députation nationale et provincial. Ce dimanche du mois de décembre prochain sera un grand jour qui appelle cependant un travail de la part de toutes les parties prenantes.
    Pour sa part, la CENI joue sa partition. Ainsi, en parallèle à l’inscription des candidatures, la CENI poursuit les autres activités dont l’acquisition des matériels, l’identification et le recrutement des agents opérationnels, la formation, les préparatifs de la gestion des contentieux de candidature et des résultats, la sensibilisation de la population sur la façon de voter. Sur ce dernier sujet, Corneille Nangaa a annoncé le déploiement, dans les prochains jours d’une autre mission de la CENI en Corée du Sud en plus de la mission actuelle que conduit le Vice-président Norbert Basengezi.
    A titre symbolique, le président de la CENI a remis des outils nécessaires à la représentante des formateurs. Parmi eux, les textes de loi, le guide des procédures de l’inscription des candidats, les différents manuels de formation, les différents guides des candidats et le support audio-visuel formation produit par la CENI.
    Lancée depuis le 29 mai dernier, cette session de formation qui a duré 7 jours s’est déroulée conformément au calendrier électoral rendu public par la CENI le 05 novembre 2017.Elle a concernée aussi bien les formateurs juristes, informaticiens, procéduriers que logisticiens de la CENI. Elle a été précédée d’une réunion d’harmonisation technique et pédagogique qui a rassemblé, du 26 au 28 mai, 90 concepteurs issus de différents services de la CENI.
    J.N.

    Pas de commentaire