CENI : Des kits informatiques pour la Consolidation et du fichier électoral.

    17
    Corneille Nangaa, à la réception des kits informatiques

    Mercredi 7 février 2018 aux alentours de midi et demi, le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) accompagné de madame le Questeur, Géraldine Kasongo Ngoy, ainsi que du Secrétaire Exécutif national, Ronsard Malonda, a réceptionné au siège de la Centrale électorale un kit de matériel composé de 15 serveurs, 36 cartes graphiques et des accessoires informatiques.
    Il s’agit de matériels complémentaires qui renforceront les équipements informatiques, augmenteront la vitesse et la capacité de traçage des doublons et donc accéléreront le travail de consolidation et de traitement qualitatif des données au niveau du Centre National de Traitement (CNT) de la CENI. Le CNT va, à cet effet, renforcer l’effectif de son équipe d’informaticiens pour assurer un travail continu 24h/24.
    Le Secrétaire exécutif national, Ronsard Malonda, a rappelé que la CENI s’est assignée pour challenge la publication, le 06 avril 2018, d’une décision de l’Assemblée plénière qui va reprendre les statistiques des électeurs par entités électorales, conformément au calendrier électoral du 04 novembre 2017.
    Dans le même ordre d’idée, Ronsard Malonda a réitéré la disponibilité de la CENI de faire auditer, du 06 mai au 25 mai 2018, ce fichier électoral purifié de tout doublon en faisant recours à une expertise indépendante dans le but de renforcer la confiance des parties prenantes vis-à-vis du processus électoral. Aussi, la CENI envisage-t-elle d’organiser des séances d’observation de l’évolution de ces opérations de consolidation et de traitement qualitatif des données par les différentes parties prenantes (société civile, partis politiques, experts nationaux et internationaux, médias, partenaires). « Pas de tabou. Nous allons travailler en toute transparence. L’objectif est d’organiser des bonnes élections à partir du 23 décembre 2018 », a déclaré le Secrétaire Exécutif National.
    On précise que les administrateurs des bases des données et les adjudicateurs du Centre National de Traitement (CNT) utilisent le logiciel AFIS/ABIS pour réaliser les trois opérations : la détection automatique des doublons potentiels; la comparaison des empreintes digitales et des photographies à partir de la base des données de l’ensemble des électeurs enrôlés et, la confirmation visuelle ou non des doublons détectés (adjudication).
    A ce jour, la CENI a déjà centralisée près de 98% des données collectées à travers le pays en attendant les données en provenance du Kasaï, le Kasaï central et les deux territoires de la Lomami (Liulu et Kamiji).
    J.N.

    Pas de commentaire