CAMPAGNE ELECTORALE MATHEMATIQUE POUR LE CANDIDAT FCC : Shadary à l’étape de Lodja et Tshikapa : 22 provinces parcourues, 37.981.419 électeurs visés

86
ERS, à Lodja le 20 décembre

Pas de répit pour le candidat de la méga plateforme kabiliste, le Front Commun pour le Congo. Emmanuel Ramazani Shadary, ERS, a momentanément quitté son état-major de campagne placé depuis quelques jours à Kananga, le chef-lieu de la province du Kasai-Central. A dix heures et demie, jeudi 20 décembre 2018, l’infatigable « coup sur coup » a atterri à l’aérodrome de Lodja, la capitale économique de la province du Sankuru, où il était attendu avec impatience depuis 48 heures. Dans la 21ème des 26 provinces de la RD Congo (dont Kinshasa la capitale), ERS a, comme un peu partout où il est passé, littéralement triomphé. Il y avait de quoi.
Le Sankuru, c’est une province voisine du Maniema de Ramazani Shadary. Lodja est distant de Kindu de quelques centaines de km seulement. Longtemps, le chef-lieu de la province du Maniema a constitué pour les sankurois le passage obligé vers des cieux plus civilisés … Kisangani par exemple. C’est celui qu’emprunta en son temps le héros national, Patrice-Emery Lumumba, pour aller se faire place au soleil loin des terres ancestrales. C’est dire si à Lodja, ERS s’est retrouvé parmi les siens. Lambert Mende Omalanga, Jean-Charles Okoto, Moïse Ekanga, Adolphe Onusumba … toutes les têtes couronnées de la contrée constituaient l’équipe d’avance du candidat n° 13 à la présidentielle 2018 et l’attendaient aussi impatiemment que les populations locales.

Avec les cadres du FCC du Sankuru

Aussitôt quitté l’aérodrome distant d’une dizaine de km du centre de Lodja, où le gouverneur Berthold Ulungu l’a accueilli au pied de l’aéronef, ERS s’est rendu au stade de football du lieu ovationné par une population enthousiaste et gaie. Ici, l’homme s’est tout de suite retrouvé dans son élément, face à des milliers d’interlocuteurs toute ouïe. C’est dans la langue locale, l’Otetela, que le candidat n° 13 a salué et remercié les lodjaciens de l’accueil lui réservé. Ce fut le délire. « Je suis dans la province de Patrice-Emery Lumumba, comme candidat Président de la République, comme dauphin judicieux du Président Joseph Kabila et également le choix sage de vos fils su Sankuru », a poursuivi ERS, avant d’asséner : « Comme nationaliste, je sais que vous allez voter pour moi ». Ce fut suivi d’applaudissements et de cris de joie à tout rompre.
La foule au stade de Lodja

L’assistance du stade P.E. Lumumba ainsi domptée, ERS pouvait déployer sa vision sur le développement de la jeune province du Sankuru. A commencer par la construction des bâtiments pour l’administration provinciale, le gouvernorat de la province, particulièrement, mais aussi le siège de l’assemblée provinciale ; la réhabilitation des routes dans cette province à vocation agricole ; la construction d’un stade moderne à Lodja ; l’adduction de la ville en eau potable ; la gratuité de l’enseignement primaire, la lutte contre la corruption.
De Lodja, ERS a promis de faire une ville digne de ce nom. En commençant par assurer l’asphaltage de l’aérodrome local.
La 21ème province visitée par le candidat n° 13 à la présidentielle 2018 compte 1.267.610 électeurs inscrits sur les listes électorales. Les 5 territoires du Sankuru (Kole, Lomela, Katako-Kombe, Lodja, Lubefu) ont élu à plus de 90 % le président sortant, Joseph Kabila, en 2006 et en 2011. Il en sera de même pour le « frère d’à côté » assurent des sources locales aux Maximum.
Le même jeudi 20 décembre dans l’après-midi, ERS s’est rendu à Tshikapa dans la province du Kasai (1.500.525 électeurs enrôlés). Il y était attendu depuis quelques 48 heures, également, et a eu droit à un accueil chaleureux. Grâce à l’entregent des autorités locales qui ont réussi à dompter les extrémistes d’un parti politique de l’opposition qui avaient manifesté des signes d’intolérance politique quelques jours plus tôt.
J.N.

Pas de commentaire