BRTC/LODJA : 4 partis et 7 regroupements politiques retirent les formulaires

54
Le gouverneur de la province du Sankuru, avec le président de la CENI

A Lodja, comme un peu partout sur l’étendue du territoire de la RD Congo, c’est depuis le 24 juin 2018 que le Bureau de Réception et de Traitement des Candidatures a ouvert ses portes et s’est disposé à recevoir les dossiers des candidats à la l’élection des députés provinciaux. Mais jusqu’au 4 juillet 2018, seulement 4 partis et 7 regroupements politiques avaient retiré les formulaires de dépôt des candidatures. Il s’agit des partis politiques A.J.D.S, FONUS, et U.N.C, et des regroupements politiques A.A.D. (Alliance pour l’Alternance Démocratique), A.P.C.O (Alliance des Progrès pour le Congo), R.A.A. (République en Avant et Alliés), A.A.B (Action Alternative pour le bien et le Changement), PALU et alliés, CODE (Coalition des Démocrates)…, selon les informations recueillies auprès d’Aldo Kabeya, le préposé de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au BRTC de Lodja. L’expert CENI estime que le retard observé s’explique par le fait que les acteurs politiques ont été pris de court par l’exigence de représentativité stipulée dans la nouvelle loi électorale. Elle oblige les protagonistes des scrutins électoraux de décembre prochain à se choisir des candidats vertébrés et compétitifs. Réunir le montant de la caution légale exigée est aussi un problème de taille pour certains partis politiques, selon lui. « Je pense que vers les derniers jours on aura un engouement, les partis et les regroupements politiques pourrons se précipiteront pour déposer leurs dossiers », pense encore Aldo Kabeya.
A Lodja, aucun candidat indépendant ne s’était encore manifesté au 4 juillet dernier. Et les partis et regroupements politiques n’avaient encore aligné aucune femme, selon les informations du Maximum. Aldo Kabeya conseille néanmoins aux candidats de déposer leurs dossiers le plus tôt possible afin de se ménager le temps de corriger des erreurs éventuelles. Ceux des candidats aux élections radiés des listes électorales parmi les 6 millions des doublons détectés verront leurs dossiers rejetés, a-t-il prévenu.
D.K.
Lodja

Pas de commentaire