BANA OK : Simaro Lutumba égal à lui-même « Chez Sébastien »

    5

    A 79 ans et demi, l’artiste-musicien Lutumba Ndomanueno dit « Simaro Masiya », quoiqu’encore souffrant des jambes, a prouvé qu’il est reste capable de gratter sur les six cordes de sa guitare rythmique. Le président de Bana O.K. l’a bien démontré, dimanche 8 octobre 2012 au grand bar dancing « Chez Sébastien » dans le faubourg de Kinshsasa, à Bibwa. « Chez Sébastien » était plein à craquer et, quatre heures durant, Simaro Lutumba a dirigé avec une maîtrise exceptionnelle le concert livré par son orchestre dans ce haut temple de la musique qu’il a quitté il y a deux ans.
    L’événement du jour, c’était le retour sur scène de l’artiste Lutumba Simaro. Pour marquer effectivement ce retour sur scène, Willy Tafar a, dimanche dernier vers 20 heures, annoncé la montée sur scène de Simaro. Ce dernier, assis sur une chaise puisque ne pouvant se tenir debout pendant plusieurs minutes, a aussitôt agrippé sa guitare d’accompagnement pour exécuter successivement « Kadima », « Maya », « Mabele », à la grande satisfaction de l’assistance qui, non seulement a sincèrement applaudi Lutumba pour son savoir-faire, mais aussi a dansé à tout faire valser, la rumba-odemba.
    « En tout cas » reçoit le baptême de Lutumba Simaro
    Conduit par l’Honorable Zaccharie Bababaswe alias « Fimbu » ou « Tige », le dernier-né de la musique kinoise et rd congolaise, non autrement connu que sous le titre d’une chanson qui tient de la satire et de l’humour, mais enrage néanmoins les mélomanes, « En Tout Cas », est monté sur scène pour recevoir le baptême de son aîné, le président de Bana OK. A l’occasion, « En Tout Cas » a présenté un mini-spectacle qui a épaté le public. Hommes et femmes se sont précipités pour le congratuler, réclamant qu’il recommence ad infinitum.
    Prenant la parole, l’artiste-animateur « En Tout Cas » a, naturellement, remercié le vieux Lutumba qui, malgré son âge avancé, continue à servir la musique congolaise et prêche le bon exemple à tous ceux qui embrassent la carrière à laquelle il a consacré sa vie. « J’étais un jeune garçon qui vendait des bonbons à 100 Fc ; 200 fc. Pour attirer les clients, j’animais et chantais tout en secouant mon instrument (le maracas). Voilà que Dieu m’a pris de très bas pour m’élever aujourd’hui à ce niveau jusqu’à recevoir le baptême de l’icône de la musique congolais, Lutumba Simaro », a témoigné, tout ému, l’homme que l’on n’appelle pas autrement que « En Tout Cas.
    Signalons que plusieurs artistes-musiciens comme Reddy Amisi, Souzy Kaseya, l’animateur Tshipoy dit Gesac, Aimé, Ping Pong de Madilu Système, le bassiste de Zaïko Nkolo Mboka et tant d’autres, ont répondu présents à ce rendez-vous exceptionnel pour témoigner leur marque de sympathie et de respect envers leur doyen qui compte plus de 50 ans de carrière musicale active. Il faut en plus noter qu’à partir de ce jour, l’orchestre Bana OK de Simaro Lutumba a repris ses productions scéniques dominicales chez Sébastien à Bibwa.
    Zenga Ntu

    Pas de commentaire