AVEC UN MICRO, ELLE NE FAIT PAS QUE DU JOURNALISME : Nancy Odia chante et loue le Seigneur

    15
    Nancy Odia Niango

    « Jésus, le victorieux ». Tel est le titre d’un album de chansons religieuses, œuvre de notre consoeur Nancy Odia Niango, ancienne de Congo Web TV passée depuis quelques années à la RTNC. L’opus, qui se comporte de façon encourageant sur les réseaux sociaux, compte des nombreux autres titres, appréciables et appréciées, comme « Nganga na nga », « Jamais », « Makila », « Lobiko », « Elonga » … qui se fredonnent déjà à Kinshasa et se vendent dans les éditions comme Greco Music au grand marché central, Landus à Kintambo, et Vision sur la l’avenue Kasa-Vubu. Il ne s’agit pourtant des premières œuvres de musique, pour Nancy Odia. Sept ans auparavant, la consoeur avait sorti un single de trois chansons qui n’ont pas fait long feu. Mais ce n’était, comme on dit, qu’un début.
    Mieux assise et plus connue, Nancy voudrait-elle en faire profiter son hobby ? Que non, se défend Mme Niango, qui assure qu’elle fredonne depuis l’âge de 6 ans, avait été très active au sein de la chorale d’une église protestante de Kintambo avant de côtoyer feu Alain Moloto et le groupe Gaël entre 1997-2001. La musique est donc un don inné pour elle, assure Nancy Odia. Un don qu’elle a décidé de mettre au service de la parole divine, qu’elle observe assidûment sous l’œil paternel de l’archevêque Diamant Kalonji. « Cela me permet de concilier les dimensions de journaliste, musicienne, épouse et mère de famille, que j’incarne », assure Nancy Odia Niango.
    Mbuta Zenga

    Pas de commentaire