ATTENTATS TERRORISTES KAMWINA NSAPU : Les relevés téléphoniques confondent Ben Tshimanga et Cie

    46
    Procès des présumés auteurs des attentats de Kinshasa

    Le tribunal militaire de garnison de la Gombe a poursuivi, mardi 10 juillet 2018 au cours d’une audience à la prison de Ndolo, l’analyse des relevés téléphoniques des prévenus Ben Tshimanga, Eric Ngalamulume, et Christian Mukadi, projetés par l’expert de la société Vodacom, Guylain Kisona, dans la période du 8 mai au 31 juillet 2017, consécutive aux attaques du point chaud du groupe mobile d’intervention, de la prison de Makala et des commissariats urbains de Mont Amba et de la Funa.
    Le tribunal a indiqué que ces relevés téléphoniques renseignent que les trois prévenus ont abondamment communiqué entre eux pendant cette période. Le prévenu Ben Tshimanga a rejeté ces allégations, les qualifiant de montage de la société Vodacom. Il a, en outre, ajouté n’avoir jamais connu Christian Mukadi, Eric Ngalamulume et les autres prévenus.
    De son côté, Christian Mukadi a déclaré qu’en tant que leader de la ligue de jeunes de l’UDPS, il reçoit les appels de plusieurs combattants et que Ben Tshimanga l’aurait appelé par hasard pour obtenir les informations sur le parti. La défense a révélé que les relevés téléphoniques renseignent qu’après l’arrestation de son client, le téléphone de ce dernier continuait à émettre.
    Le lieutenant-colonel Alpha Limbaya, officier du ministère public, a soutenu qu’entre le 6 mai et le 31 juillet 2017, Ben Tshimanga et son complice Christian Mukadi se sont appelés au moins 63 fois et émis 24 SMS. Il a ajouté que le téléphone de Ben Tshimanga été ouvert après son arrestation pour besoin d’enquête.
    Me Mbere, avocat de la partie civile République Démocratique du Congo, a fait savoir que le 13 juillet 2017, jour de la tenue de la réunion préparatoire de l’attaque du grand marché à l’UNIKIN, Ben Tshimanga avait été pris en charge par les antennes Vodacom de Livulu et de l’UNIKIN, ajoutant que le 14 juillet, jour de l’ attaque du grand marché de 12 heures à 14 heures, il a été pris en charge par les antennes du grand marché et du Kasaï.
    Dans le téléphone de Ben Tshimanga, a-t-il dit, figurent les numéros des téléphones de Christian Mukadi, d’Eric Ngalamulume, de Francky Kabamba, de Prince Kalebe et de Promo Katumba. Le tribunal a par ailleurs projeté les relevés de Ben Tshimanga sur son numéro Orange utilisé du 28 juin au 31 juillet 2017 qui se poursuivra le jeudi 12 juillet 2018.
    JMK AVEC AGENCES

    Pas de commentaire