ACQUITTEMENT DE JEAN-PIERRE : Dr Denis Mukwege, le médecin de Pangi confond l’humanitaire et la politique et se fait recadrer

    79
    Dr Denis Mukwege

    En RD Congo, la classe politique est aussi et surtout connue pour son mimétisme, parfois puéril. L’acquittement de l’ancien vice-président de la République, Jean-Pierre Bemba, le 8 juin 2018, a donné lieu à une véritable inflation de messages de compassion de la quasi-totalité d’acteurs politiques dont le silence sur le sort du chairman du Mouvement de Libération du Congo était impressionnant il y a quelques jours encore.
    Ainsi, le Dr Denis Mukwege, le médecin réparateur des femmes (en fait des fistules !) bardé de distinctions honorifiques avant d’être propulsé au rang de potentiel présidentiable en RD Congo, a cru devoir se mêler de la danse. En twittant chaleureusement samedi 9 juin 2018 : « Acquittement de Jean-Pierre #Bemba: suite logique d’une saga judiciaire à 2 vitesses qui a duré plus d’une décennie. Poursuivi par la #CPI pour des crimes commis en #RCA, cet acquittement signifie que les auteurs des crimes pour lesquels il a été détenu courent toujours ». Mal lui en a pris. Une internaute, qui compte manifestement parmi ses soutiens occidentaux, l’a promptement recadré. Karine Bonneau, ainsi qu’elle s’est nommée, en renvoyé au médecin converti en acteur politique une réplique bien sentie : « Choquée par votre déclaration @DenisMukwege . Pensez aux victimes des viols massifs du MLC en RCA. Elles méritent autant votre respect que celles (qui ont pu aussi être victimes des même banyamulengue) que vous soignez en RDC @Daisy_Schmitt @fidh_fr @fidh_africa ». Pertinent rappel à l’ordre pour acteur politique opportuniste.
    J.N.

    Pas de commentaire