À PROPOS DES MILLIONS « DONNÉS » A LA RDC À GENÈVE : De qui se moque-t-on ?

    222
    Dans les médias occidentaux, la "crise humanitaire" sur la RDC

    Timeo danaos ut donna ferentes » (Je crains les Grecs, surtout quand ils font des cadeaux !)
    Cette vieille phrase antique à propos du la légende du “Cheval de Troie” peut s’appliquer à la situation pour le moins insolite vécue avec le demi échec de la conférence des donateurs humanitaires pour la RDC à Genève.
    Voilà des pays occidentaux, en butte à une sévère crise économique et une dure récession qui affecte leurs ménages, qui tout d’un coup deviennent généreux à outrance envers les Congolais, allant même jusqu’à se mobiliser pour imposer une aide à un gouvernement qui n’en veut pas !
    Dans les relations internationales, la charité n’existe pas. Dans ma langue maternelle on dit: “Olukogo lwaluzire” (pour dire: trop de générosité, trop de pitié, trop de sollicitude peut être suspect).
    Voilà donc des « partenaires » peu pressés d’aider la RDC de façon structurelle pour booster son développement et prévenir les catastrophes humanitaires, mais qui s’empressent à collecter ou débourser presque deux milliards de dollars à gérer par les agences occidentales, sans la moindre possibilité de contrôle par le pays bénéficiaire, sans participation des nationaux aux mécanismes de gestion et de répartition des fonds pour des « urgences humanitaires » unilatéralement définies…
    De qui se moque-t-on là ?
    Même un enfant comprendrait vite que cet amour soudain pour « les pauvres nègres qui souffrent au Congo » cache mal une arnaque de grande envergure.
    Beaucoup de fonds “maffieux” pour déstabiliser des États sont passés par le flou de ces mécanismes humanitaires contrôlés par des structures secrètes aux buts mercantilistes et géostratégiques.
    Les pouvoirs publics congolais doivent en finir avec les déclarations et les jérémiades, et prendre des mesures concrètes en faisant preuve de l’intelligence stratégique pour démonter cet énième complot international qui se dessine.
    Ces gens (occidentaux) ne nous ont jamais aimés. Ils nous ont chosifiés, vendus en esclavage, colonisés, maltraités, coupé les mains pour du caoutchouc, tué nos leaders démocratiquement élus … Avant de nous instrumentaliser dans des guerres par procuration depuis 20 ans pour faire de nos pays des entités malléables et corvéables à volonté. C’est ce qui explique, entre autres choses que malgré la présence de quelques 20.000 casques bleus onusiens au cours de ces 20 dernières années, l’Est de la RDC est toujours à feu et à sang et littéralement sous coupe réglée…
    Et maintenant, ils viennent nous jeter de la poudre aux yeux en récoltant des fonds en vue de résorber le chômage endémique chez eux en les faisant gérer exclusivement par leurs ressortissants affublés du titre pompeux d’« agents humanitaires ». C’en est assez !
    Le gouvernement congolais a mille fois raison. Que ces faux missionnaires d’une fausse charité nous laissent tranquilles. Aucun Congolais digne de ce nom ne peut être inconséquent au point de croire que ces messieurs-dames d’Occident peuvent nous aider à sortir d’une vie de misère dont ils sont la principale cause.
    A.B.

    Pas de commentaire